Méditerranée romance (mouvement 3)

  

./.

un mot n’est jamais seul
céruléen
ou méditerranée ne sont
pas qu’un bloc de bleu
encerclé par des terres
ce sont aussi
beaucoup d’histoires
ensevelies par les vagues

./.

romance pour ceux
qui prennent la mer
comme on se jette
à l’eau
comme sa vie jetée
devant
vers l’horizon et quel
avenir

./.

c’est l’épopée triste des temps
actuels comme trace
sur la surface de l’eau des années
deux-mille-dix
ou romance
au sens ancien

./.

c’est la romance de ceux
qui ne sont qu’au pluriel
de distance
ceux dont on ne parle
qu’à la place
jusqu’à ce jour
où le/la journaliste
par l’embarquement
dans la cale
en plein cœur
du bateau
parle
par leurs yeux
et passe
à celui qui parle
la bouche de l’autre
de je

./.

dans la cale
de qui creuse
de ses mains
les vagues et l’horizon
dans la nuit pleine
de peurs & d’espérances

./.

pour eux c’est bon
c’est le creux
des vagues
immense
la houle
les craquements l’effroi
de nuit
& peu à peu
la prière
comme un cri
qui monte
d’une bouche une
et multiple
monte commune
dans la tempête
vers les étoiles avant
le calme et le matin
ils passeront

./.

pour d’autres c’est
tout un peuple parlant bas par-
dessus bord
ayant jeté
ses papiers son
passé
se délestant
de la souffrance
pour ne laisser
place qu’à l’espérance
qu’à l’horizon
qu’au par-
delà
mais parfois peuple
jeté à bas

./.

eux aussi eux tous
ont creusé
la nuit ont creusé
les vagues l’horizon
pour l’espérance ont
creusé ils ont
bu le lait noir
de l’eau

(P.C.)

./.

méditerranée pleine de têtes qui tombent comme des poissons

./.

paroles noyées
comme effacées presque
inaudibles
dans l’eau de sous nos pas
qu’on entendrait
remonter jusque
notre retour
résonner dans
la bouche de l’autre la bouche
nôtre

./.

les bouches sous la surface
comment chanter
la gloire distante
de leur geste

./.

le don des larmes
se dit
dans l’eau de la méditerranée

(J.M.B.)

./.

romance
de ce qui s’efface
ou reste sable écume ou
presque disparition
ou qui revient vagues
dans le silence
marin romance
de tant de voix
sous la surface

./.

le céruléen ce n’est
ni le mot se rapprochant
de la chose ni
s’en éloignant c’est
la ligne qui va
les syllabes jusqu’à loin

./.

  

Yann Miralles, le sac du semeur 2016.

Publicités